La tribu des beni Hassan

La tribu des beni Hassan de Berrouaghia


« la tribu des beni Hassan, qui habite les montagnes situées à 6 lieues au sud, un peu à l'est de
Médéa, est limitrophe avec le territoire qui entoure la ville et qui appartient au beylik. Le pays des beni Hassan est très boisé dans certaines parties ; outre les bois de construction, il fournit à Médéa des bois de chauffage et des broussailles pour fours. Les vallées sont bien cultivées ; on y trouve des vergers, des jardins et des champs de blé et d'orges. Le territoire des cette tribu a environ 15 lieues carrées de superficie. La population, qui appartient à la race kabyle, est de 250 hommes en état de porter les armes et de 500 femmes, enfants et vieillards ; elle occupe 150 gourbis. Les beni Hassan n'ont pas de marché chez eux ; ils fréquentent surtout celui qui se tient à Médéah tous les vendredis , et celui du mardi, à Aïn Telata, chez les Douaïr. Voici la décomposition de la tribu en fractions :

Ouled Saïd,
Ouled Menâ,
Ouled Mezaïa,
Ouled Oumran,
El-Kerabib,
Ouled Sy ben Aïssa.

Les deux dernières fractions sont composées de marabouts. Si elles sont d'ordinaire numériquement moins fortes que les autres, elles ont cependant une très grande importance dans la tribu. Pendant l'administration d'Abd el-Kader surtout, cette classe de la population avait pris une prépondérance politique très marquée ; puisqu'elle fournissait les prédicateurs les plus exaltés de la guerre sainte, et elle avait aussi conquis une très-large part dans l'administration du pays. Par mis eux, Abd el-Kader choisissait, toutes les fois qu'il pouvait, les kaïd, les cheïkhset autres fonctionnaires civiles. Quant aux emplois d'agha et de khalifa, ils étaient presque exclusivement dévolus aux marabouts. Il devient dés lors intéressant de noter l'importance et laposition de ces agglomérations de marabouts au milieu des tribus, et de constater ainsi les forces que l'émir avait dans la population même. »



 

×